Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'envoi a échoué. Les autorisations sont-elles correctes ?
graphes_v3.0_commandant_poulard

QoQ-CoT : les graphes

[IMPORTANT] : mise en garde quant à l'interprétation des données tracées

C'est vrai, les graphes de QoQ-CoT sont objectivement magnifiques, à l'image de son plumage. Ils sont donc très convaincants…

Mais attention, il faut résister à l'envie de prendre des décisions à la vue d'un seul graphe, en particulier le taux d'utilisation. Il faut toujours compléter sa vision à l'aide des autres graphes et, c'est crucial, de sa connaissance, si possible experte, du terrain. Voici quelques arguments :

  • il faut bien avoir en tête, au niveau du taux d'utilisation annuel, ce que représente 100% d'utilisation : il s'agit d'une utilisation continue des postes pendant toute la période d'observation et la fenêtre horaire considérées. C'est donc un maximum théorique, inatteignable ne serait-ce que par le jeu des changements de session entre utilisateurs consécutifs, qui représentent un temps incompressible de non-utilisation… Il faut donc relativiser la valeur du taux d'utilisation annuel.
  • il y une grande différence entre une salle en libre-service (SLS) et une salle fonctionnant à la réservation (SFR) pour l'interprétation du taux d'utilisation. Pour une SLS, 40% constitue déjà un taux très important, car beaucoup d'usagers potentiels vont abandonner l'idée de travailler dans cette salle aujourd'hui car elle était pleine au moment (quelconque car SLS) où ils ont décidé de s'y rendre. Tandis que pour une SFR, on dispose encore effcetivement d'un certain réservoir de disponibilité, soit en période de réservation, soit en nombre de postes pendant les périodes réservées.
  • à ce sujet, il est important de noter que le taux d'utilisation est totalement orthogonal à la réservation de la salle. Ainsi, si une salle de 20 postes est réservée pendant 2 jours pour un cours où 10 postes seulement sont utilisées, on part déjà pour ces 2 jours sur un taux maximum de 50%, qu'on ne peut optimiser…
  • il faut donc toujours compléter l'observation du taux annuel par le graphe “Nombre de machines utilisées” qui va indiquer si la salle est peu utilisée parce que des périodes entières sont totalement vides ou bien en raison d'une utilisation régulière mais seulement d'un sous-ensemble des postes disponibles. L'optimisation possible est évidemment différente dans l'un ou l'autre cas.

Sommaire

Les quatre familles de graphes disponibles, décortiqués en une page chrono

Quelques données communes à tous les graphes

  • dans tous les cas, la date de début est prise à 00h00, la date de fin à 23h59 ;
  • Pour les familles 2, 3 et 4, on peut choisir un groupe de salles prédéfini (champ groupe de salles) ou en définir un dynamiquement (sélection de plusieurs salles dans le champ salle).

Sommaire

Famille 1, utilisation détaillée par machine

Sans date de fin spécifiée : donne, pour le jour choisi comme date de début, l'utilisation des machines de la salle, par créneau horaire dont la taille est modifiable (le « pas », par défaut fixé à 1 h) et selon une fenêtre horaire quotidienne modifiable. Si l'utilisateur est « Admin », alors le survol d'un créneau occupé affichera le login de l'usager connecté, l'OS utilisé et les heures de début et fin de connexion.

Notons que le dernier créneau de la journée est toujours celui qui contient l'heure de fin : si la durée de la fenêtre est un multiple du pas, le dernier créneau finit à l'heure de fin, sinon il finit après, précisément à la plus petite heure supérieure à l'heure de fin donnant une durée de fenêtre multiple du pas. Le calcul associé au créneau prend toujours en compte l'intégralité des données du créneau, même s'il dépasse l'heure de fin.

Avec une date de fin : donne l'utilisation, en heures, de chaque machine sur la période, avec matérialisation, par une ligne rouge, de la moyenne. On peut choisir les jours de la semaine pris en compte (défaut de lundi à vendredi). Le nombre d'heures est calculé au sein de la fenêtre horaire quotidienne et seulement sur les jours de la semaine sélectionnés. Intéressant, en choisissant bien sa fenêtre horaire quotidienne, pour savoir si l'amplitude horaire d'ouverture de la salle est bien choisie.

Sommaire

Famille 2, taux d'utilisation annuel

Donne, sur un an à partir du mois indiqué, l'évolution du taux d'utilisation d'une salle ou d'un groupe quelconque de salles. On peut jouer ici aussi sur la fenêtre horaire quotidienne et sur les jours de la semaine pris en compte. Il est de plus possible de spécifier une « plage d'exclusion », c'est-à-dire une partie de la fenêtre horaire quotidienne qui ne sera pas considérée dans le calcul (par exemple fenêtre de 8h à 18h avec exclusion de la plage 12h-14h).

Le taux présenté est un pourcentage du nombre d'heures correspondant à l'utilisation maximale théorique, soit Nb machines * (Nb heures de la fenêtre quotidienne - Nb heures de la plage d'exclusion) * Nb jours de semaine sélectionnés * Nb semaines moyen dans une année.

Si on choisit un groupe de salles plutôt qu'une seule salle, 2 graphes supplémentaires sont générés, où les salles sont en abscisse :

  • le nombre d'heures d'utilisation cumulées des machines de la salle
  • le taux d'utilisation/vacance de chaque salle

Sommaire

Famille 3 : nombre de machines utilisées/pic de connexions

Sans date de fin spécifiée : va indiquer, pour le jour choisi comme date de début, dans une fenêtre horaire modifiable, l'évolution du nombre de machines utilisées dans une salle ou un groupe quelconque de salles, selon un échantillonnage réglable (le « pas », par défaut fixé à 1 h). La moyenne du nombre de machines utilisées sur la période est matérialisée par une première ligne rouge, tandis qu'une seconde indique le nombre de machines total de la salle ou du groupe de salles.

Même remarque sur le dernier échantillon/créneau de la journée que pour la famille 1.

Avec une date de fin : donne l'évolution, pour chaque jour de la période choisie, du pic de connexions simultanées survenu pendant la journée, même si ce pic n'a duré qu'une seconde. Ce graphe est très intéressant pour voir la différence entre le nombre de machines proposées aux étudiants et le nombre maximal de machines utilisées simultanément. La moyenne des pics de connexions sur la période est matérialisée par une première ligne rouge, tandis qu'une seconde indique le nombre de machines total de la salle ou du groupe de salles.

La coche « Connexion unique par machine » qui apparaît lorsqu'on renseigne une date de fin permet, si elle est cochée, de ne compter qu'une connexion pour une machine utilisée (on ne tient plus compte des éventuelles connexions simultanées sur la machine, par SSH, su, etc.). On obtient alors vraiment le nombre de machines utilisées. Si la case est décochée, alors toutes les connexions sont comptées et on voir plutôt l'intensité de l'utilisation des machines, le pic de connexions pouvant alors dépasser le nombre total de machines.

Sommaire

Famille 4 : répartition des connexions selon le système d'exploitation

Donne, pour une salle ou un groupe quelconque de salles, la répartition des connexions selon le système d'exploitation entre la date de début et de fin, ici toutes 2 obligatoires.

Special secret feature : si on ne choisit ni une salle ni un groupe de salles, le calcul est fait sur la totalité des salles.

Sommaire

graphes_v3.0_commandant_poulard.txt · Dernière modification: 2016/01/04 15:19 par gerard.milhaud@univ-amu.fr